Paul, I remember

I remember the day I learned I was pregnant with you, I was really happy
I remember when I announced it to your Daddy in our bed
I remember the announcement to your brother Jules, he was afraid that you would steal his cars
I remember the announcement to our families last summer
I remember the small problems with sugar at the beginning
I remember our trip to Kos, the 4 of us
I remember your first movements, little bubbles, small waves
I remember your kicks, your punches
I remember hugs and kisses from your brother on my belly

I remember your brother hugging and kissing my belly
I remember his questions about pregnancy
I remember when he said “we will call him Peach, it is sweet peach”
I remember Daddy’s big hand on my belly
I remember our song, the 4 of us, Redemption Song
I remember getting ready for your birth
I remember the choice of your name, so obvious for the 2 us

I remember your birth announcement that I would have made with my small hands
I remember the good times with you in the swimming-pool
I remember the sad day of the delivery when everything went very fast, too fast
I remember the sudden and successive bad announcements
I remember when I saw you the first time, I did not have time to realize, too sad
I remember when I went back to your side, you shook my hand and your blood pressure rose. The doctors said “we don’t have this”
I remember when Grandma met you
I remember when I held you in my arms
I remember your warmth, it made me feel well
I remember the drawing that your big brother made for you
I remember when Jules came to meet you with his little mask and blue gown

I remember you winked at him, Jules was happy
I remember when your daddy held you in his arms, I was proud of him
I remember when you left us, in our arms, relaxed, peaceful, serene
I remember that it was very hard but we are proud to have done so
Jules, Mom and Dad will always remember you …

 

Paul, je me souviens…

Je me souviens du jour où j’ai appris que j’étais enceinte de toi, j’étais super contente
Je me souviens quand je l’ai annoncé à ton Papa dans le lit
Je me souviens de l’annonce à Jules, il avait peur que tu lui piques ses voitures
Je me souviens de l’annonce à nos familles cet été
Je me souviens des petits soucis de sucre du début
Je me souviens de notre voyage à Kos tous les 4
Je me souviens de tes premiers mouvements, des petites bulles, des petites vagues
Je me souviens de tes coups de pieds, de tes coups de mains
Je me souviens des caresses et des bisous de ton frère sur mon ventre
Je me souviens de ses questions sur la grossesse
Je me souviens quand il a dit “on va l’appeler Pêche, c’est doux Pêche”
Je me souviens de la grande main de Papa sur mon ventre
Je me souviens de notre chanson à tous les 4 Redemption Song
Je me souviens des préparatifs pour la naissance
Je me souviens du choix de ton prénom, une évidence pour nous 2
Je me souviens de ton faire part que j’aurai voulu faire avec mes petites mains
Je me souviens des bons moments en piscine avec toi
Je me souviens du triste jour de l’accouchement où tout est allé très vite, trop vite
Je me souviens des mauvaises annonces soudaines et successives
Je me souviens quand je t’ai vu la première fois, je n’ai pas eu le temps de réaliser, trop triste
Je me souviens quand je suis retournée à tes côtés, tu as serré ma main et ta tension est remontée  Les médecins ont dit “on a pas ça nous”
Je me souviens quand Mamie t’a rencontré
Je me souviens quand je t’ai pris dans mes bras
Je me souviens de ta chaleur, ça m’a fait du bien
Je me souviens du dessin que t’a fait ton grand frère
Je me souviens quand Jules est venu faire ta connaissance avec son petit masque et sa blouse bleue
Je me souviens que tu lui a fait un clin d’oeil, Jules était content
Je me souviens quand ton Papa t’as pris dans ses bras, j’étais fier de lui
Je me souviens quand tu nous as quitté dans nos bras, détendu, apaisé, serein
Je me souviens que c’était très très dur mais que nous sommes fiers de l’avoir fait ainsi
Jules, Papa et Maman se souviendront toujours de toi…

 

Blue

Blue as your eyes
Blue like your bracelet that I keep preciously
Blue as your shirt
Blue like Jules, Nico and Grandpa’s eyes
Blue as a future sky
Blue as the horizon
Blue like the waves of my moods
Blue like my ocean of tears
Blue as my sadness
Blue like my blues
Blue like my fear of not succeeding
Blue as a better future
Blue like my dreams, my thoughts
Blue like the sweetness of your name
Blue as a school book page
Blue like this sweet moment you spent in my arms
Blue as your star
Blue for you “mon pti gars”

 

Bleu

Bleu comme tes yeux
Bleu comme ton bracelet que je garde précieusement
Bleu comme ta chemise
Bleu comme les yeux de Jules, Nico et Pépé
Bleu comme un ciel futur
Bleu comme l’horizon
Bleu comme les vagues de mes états d’âme
Bleu comme mon océan de larmes
Bleu comme ma tristesse
Bleu comme mon blues
Bleu comme ma peur de ne pas y arriver
Bleu comme un avenir meilleur
Bleu comme mes rêves, comme mes pensées
Bleu comme la douceur de ton prénom
Bleu comme une page de cahier d’écolier
Bleu comme ce doux moment que tu as passé dans mes bras
Bleu comme ton étoile
Bleu pour toi mon pti gars

 

Pronominal declensions

We kiss
We embrace
We ignite
Then fall asleep…

I wrap myself
I pride myself
I get enthusiastic
I hasten
I do not realize right away
Then I fall asleep…

We feel the announcement coming
We sink
We get bogged down
We blame ourselves
We mourn
Then fall asleep…

We embrace you
We hug you
We take your life away
We beg you not to blame us
Then we fall asleep, well, we try…

You leave
You fly away
Then you fall asleep…

We heal, it seems
So we kiss …

 

Déclinaisons pronominales

On s’embrasse
On s’enlace
On s’enflamme
Puis on s’endort

Je m’enrobe
Je m’enorgueillis
Je m’enthousiasme
Je m’empresse
Je m’en rend pas compte de suite
Puis je m’endors

On sent l’annonce venir
On s’enfonce
On s’enlise
On s’en veut
On s’endeuille
Puis on s’endort

On t’enlace
On t’enserre
On t’enlève à la vie
On t’en prie de ne pas nous en vouloir
Puis on s’endort, enfin on essaie

Tu t’en vas
Tu t’envoles
Puis tu t’endors

On s’en remet, paraît-il
Alors on s’embrasse…

 

The path

Alone on the road
Alone among his own

So many people to hold your hand
Little by little, they let you grow alone on the path
Out of fear, decency?

Some are still with me on this journey
But I walk alone
I step forward, I stumble
The road is bumpy
Sometimes it climbs
Sometimes it goes downhill

It is winding
Sometimes passing by a loop
a ray of sunshine, a fellow traveler

I wish, someone could hold my hand like a child
To help me through this passage
I wish I could come down the road and start on other trails
Because this path is, and will remain yours
A path of peace, gentleness and love

 

Le chemin

Seule sur le chemin
Seule parmi les siens

Tant de gens vous tendent la main
Petit à petit, ils vous laissent grandir seule sur le chemin
Par peur, par pudeur ?

Certains m’accompagnent encore sur ce chemin
Mais je marche seule
J’avance, je trébuche
Le chemin est semé d’embûches
Parfois, il grimpe
Parfois, il est en pente descendante

Il est sinueux
Parfois, au détour d’une boucle,
un rayon de soleil, un compagnon de voyage

J’aimerais comme un enfant qu’on me tienne la main
que l’on m’aide à traverser ce passage
J’aimerais arriver au bout du chemin et repartir sur d’autres sentiers
Car ce chemin là est et restera le tien
Un chemin de paix, de douceur et d’amour

 

I dreamed

I dreamed we could erase everything and start over
I dreamed that all this never happened
I dreamed I held you in my arms and hugged you
I dreamed that you were on the couch, tight with the three of us
I dreamed I found you again
I dreamed that we could love each other
And I dream
And I hope

I hope to reborn
I hope to revive
I hope to win
I hope to go forward
I hope to come out of this
I hope to heal
Hope to love, I hope to live

 

J’ai rêvé

J’ai rêvé qu’on pouvait tout effacer et tout recommencer
J’ai rêvé que tout cela n’était jamais arrivé
J’ai rêvé te reprendre dans mes bras et te serrer
J’ai rêvé que tu sois sur le canapé, contre nous 3 serré
J’ai rêvé te retrouver
J’ai rêvé qu’on pouvait s’aimer
Et je rêve
Et j’espère

J’espère renaître
J’espère revivre
J’espère gagner
J’espère avancer
J’espère m’en sortir
J’espère guérir
Espérer s’aimer, espérer la vie

 

The ocean gate

I’m sitting facing the sea
My eyes full of mystery

On a bench near the harbor
Place for a new beginning then

And I think of you
I would like to share these moments with you

Singing seagulls
Reflections on the water
I cannot leave

I have to fight for you up there

At the ocean gate
My melancholy

La porte océane

Je suis assisse face à la mer
Mon regard plein de mystère

Sur un banc près du port
Lieu d’un nouveau départ alors

Et je pense à toi
J’aimerais partager ces moments avec toi

Le chant des mouettes
Les reflets sur l’eau
Je ne peux pas prendre la poudre d’escampette
Je dois me battre pour toi là haut

A la porte océane
Mon vague à l’âme

 

Air Bubble for you

There are dates that slap you
At the end of May, end of my maternity leave

Time passes, the pain is here
Images are going through my head
Flash back
Back to me

To find you a place, a right place
Easy to say
Warm in my heart
Here is your place

The remarks hurt
Silences hurt
Indifference hurts

A soothing smile
A calming little word
A comforting soft look
A hand on a shoulder, it’s not much

Saturday, balloons flew away
Colorful balloons
And our messages, did you receive them?

 

Bulle d’air pour toi

Il y a des dates qui te claquent
En cette fin mai, fin de mon congé mat

Le temps passe la douleur est là
Des images trottent dans ma tête
Flash back
Back to me

Te trouver une place, une juste place
Facile à dire
Bien au chaud au fond de mon cœur
Là est ta place

Les remarques blessent
Les silences blessent
L’indifférence blesse

Un sourire apaise
Un petit mot apaise
Un doux regard apaise
Une main sur une épaule, ce n’est pas grand chose

Samedi, des ballons se sont envolés
Des ballons colorés
Et nos messages les as-tu reçu ?

 

Train travels

Train travel is somewhere else
Train travel is to escape, to go for an adventure
Speeding off to a known destination or an unknown land
For us today, the destination is known
The City of Lights, Paris
For “a flower, a life”

Train travel is going  through the colorful fields, groves, green pastures
Train travel is to see black and white cows watching the trains go
From now on, for me, travels will no longer have the same taste

I wish this train could speed like the Boreal Express
Toward the sky
To your star

Today we are  passengers but not like the others ones
You also have been a passenger, a passenger of life

In fact,aren’t train travels like life?
There is a departure
Sometimes a false start
Follow the path, staying on track
Through the steps, more or less beautiful, but that make you go forward
Make stops, take time to think
And for each of us, the same destination, where I will see you again one day ..

Les voyages en train

Les voyages en train, c’est l’ailleurs
Les voyages en train c’est s’évader, s’aventurer
Filer vers une destination connue ou « en terre inconnue »
Pour nous, aujourd’hui, la destination est connue
La ville des lumières, Paris
Pour « une fleur, une vie »

Les voyages en train c’est traverser les champs colorés, les bosquets, les verts pâturages
Les voyages en train, c’est voir au loin des tâches noires et blanches qui regardent passer les trains
Désormais, pour moi, les voyages n’auront plus le même goût

J’aimerais que ce train file à toute allure, comme le Boréal Express
Vers le ciel
Vers ton étoile

Aujourd’hui nous sommes des passagers mais pas des passagers comme les autres
Toi aussi tu as été un passager, un passager de la vie

D’ailleurs, les voyages en train ne sont-ils pas comme la vie ?
Il y a un départ
Parfois un faux départ
Suivre son chemin, tracer sa route
Traverser des étapes, plus ou moins belles, mais qui font avancer
Marquer des arrêts, prendre son temps pour penser
Et puis pour chacun de nous, la même destination, où je te retrouverai un jour…

 

words

Words to express my pain
Words to express my sorrow, my sadness

Words to shout my anger
Words to comfort me
Words to remember you
Words for you
Simple words
Blue words
Words to cure my aches
Words to think and to heal
Words that will never be strong enough because there are no words to say what I feel

…  because no words can describe how I feel
Words instead of strokes
Words to fight, to struggle
Words to say “rebel”, hey this is strange Mr Hessel left us too
Words to leave a trace
Words to my feelings of injustice, misunderstanding
Words without taste or flavor, and even words to make one puke
Words to honor you, to protect your memory
Words to say never again
Words instead of tears
Useful or useless words, it doesn’t matter to me
Words because I did not have time to tell you enough
Words I wish I could have heard you chuckle, babble
Words I wish I could have hummed, whispered, or taught you (idem)
Fine words
Maternal words, motherly words
Words to tell the story that binds the 4 of us now
Words to explain to your big brother
Words that stars whisper each other, and it seems they only talk about you
Words to tell you I love you

 

Des mots

Des mots pour dire ma douleur
Des mots pour exprimer ma tristesse, ma peine
Des mots pour crier ma colère
Des mots pour me soulager
Des mots pour ne pas t’oublier
Des mots pour toi
Des mots simples
Des mots bleus
Des mots pour guérir mes maux
Des mots pour penser et pour panser
Des mots qui ne seront jamais assez fort car il n’y a pas de mot pour dire ce que je ressens
Des mots à la place des coups
Des mots pour se battre, pour combattre
Des mots pour dire « indignez-vous », tiens c’est étrange Mr Hessel nous a quitté lui aussi
Des mots pour laisser une trace
Des mots pour mon sentiment d’injustice, d’incompréhension
Des mots sans goût et sans saveur, et même des mots à en dégueuler
Des mots pour t’honorer, pour défendre ta mémoire
Des mots pour dire plus jamais ça
Des mots à la place des larmes
Des mots utiles ou inutiles peu m’importe
Des mots parce que je n’ai pas eu le temps de t’en dire assez
Des mots que j’aurai voulu t’entendre gazouiller, bafouiller
Des mots que j’aurai voulu te fredonner, te chuchoter, t’apprendre
Des beaux mots
Des mots maternels et maternants
Des mots pour raconter cette histoire qui nous lie tous les 4 désormais
Des mots pour expliquer à ton grand frère
Des mots que les étoiles entre elles se chuchotent, et à ce qu’il paraît elles ne parlent que de toi
Des mots pour te dire Je t’aime

 

Writing for me is …

Writing for me is to create
Writing for me is to speak
Writing for me is freeing me
Writing for me is to endanger
Writing for me is to share
Writing for me is doubt
Writing for me is thinking
Writing for me is testify
Writing for me is to bring
Writing for me is to discover, to discover himself
Writing for me is to imagine, to escape

Write to me now get another signification
This is not to forget you
This is to honor you
This is to help me
This is to fight
This is to leave a trail
It is for you to see what I think of you

 

Ecrire pour moi, c’est…

Ecrire pour moi, c’est créer
Ecrire pour moi, c’est m’exprimer
Ecrire pour moi, c’est me libérer
Ecrire pour moi, c’est se mettre en danger
Ecrire pour moi, c’est partager
Ecrire pour moi, c’est douter
Ecrire pour moi, c’est réfléchir
Ecrire pour moi, c’est témoigner
Ecrire pour moi c’est apporter
Ecrire pour moi, c’est découvrir, se découvrir
Ecrire pour moi, c’est s’imaginer, s’évader

Ecrire pour moi, maintenant
C’est pour ne pas t’oublier
C’est pour te rendre hommage
C’est pour m’aider
C’est pour me battre, pour combattre
C’est pour laisser une trace
C’est pour que tu voies que je pense à toi

 

I write your name

On a photo album
A children’s book
I write your name

On the sands of Britain
On the rollers of Croatia or of Kos island
I write your name

On a tree trunk
Our ….
I write your name

Under the sun
Under the rain
I write your name

In our house
In our garden
I write your name

On a school notebook
On mylittle notebook
I write your name

On a label travel
On a gift tag
I write your name

On my computer
On your blog
I write your name

In the Majorelle Gardens
In Park Guell
I write your name

on a banner
on a diary
I write your name

On the entire planet
On the five continents
I write your name

In the nature
In the green
I write your name

On the hills
On the highest mountains
I write your name

To honor you
Not to forget you
I write your name

To protect your memory
To think of you every day
I write your name

To fight
to combat
I write your name

to advance
to hope
I write your name

And by the power of a word
I start my life
I was born to know you, to love you
Paul

 

J’écris ton nom

Sur un album photo
Sur un livre pour enfant
J’écris ton nom

Sur le sable de Bretagne
Sur les galets de Croatie ou de Kos
J’écris ton nom

Sur un tronc d’arbre
Sur notre cabane
J’écris ton nom

Sous le soleil
Sous la pluie
J’écris ton nom

Dans notre maison
Dans notre jardin
J’écris ton nom

Sur un cahier d’écolier
Sur mon petit carnet
J’écris ton nom

Sur une étiquette de voyage
Sur une étiquette de cadeau
J’écris ton nom

Sur mon ordinateur
Sur ton blog
J’écris ton nom

Dans les jardins Majorelle
Dans le parc Guell
J’écris ton nom

Sur une banderole
Sur un journal intime
J’écris ton nom

Sur la planète entière
Sur les 5 continents
J’écris ton nom

Dans la nature
Dans la verdure
J’écris ton nom

Sur les collines
Sur les plus hautes montagnes
J’écris ton nom

Pour t’honorer
Pour ne pas t’oublier
J’écris ton nom

Pour défendre ta mémoire
Pour penser chaque jour à toi
J’écris ton nom

Pour me battre
Pour combattre
J’écris ton nom

Pour avancer
Pour espérer
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis née pour te connaître, pour t’aimer
Paul

 

Texts without translation

 

Goutte, goutte la pluie

Toc, toc, toc sur la fenêtre de cette chambre,
si vide
Tu ne goûteras jamais la pluie sur ton visage,
ni le bonheur de m’éclabousser
claque sur une flaque
que l’on se prend en pleine figure
Goutte, goutte la pluie
Comme des larmes sur ma joue
Mais alors quand viendra le beau temps, après la pluie ?

 

Haïku

Pluies incessantes
Pépiement des oiseaux
Ruisselle

Point de printemps
Point de soleil
Tristesse

Pensées silencieuses
Regards complices
Amour

Parle moi
Donne moi ta confiance
Silence

Blondinet
Ma joie de vivre
Mon sourire

Bouton d’or, blanc muguet
Rose, blanc, violet
Lilas

Chaleur que tu m’as donnée
Douceur, sérenité

 

Homenaje latino

Como decirte mi cariño todo lo que hay en el corazón
Como olvidarte, no lo podré jamás
Lucharé hasta siempre, te lo promeso
Como empezar una nueva vida
En mis sueños los más locos
En mis pensamientos hasta siempre
Ahora tu eres un angél entre las estrellas
Va, vi tu vida, sonrisa…

 

Hommage

Cela fait un mois que je t’ai vu partir dans mes bras
Un mois que j’ai été confronté à la mort d’aussi près
Un mois où il ne s’est pas passé un jour sans que je ne pense à toi
Un mois que j’entends cette question con « ca va ? »
Un mois que je me demande comment on se sort de ça ?

Aujourd’hui, je fais des valises, pour changer d’air
Je devrais être en train de faire ou de défaire la tienne
Aujourd’hui, c’est la StLouise
Ca devait être ton prénom si tu avais été une fille

Mais Paul, c’est tellement beau
Paul, ça rime avec farandole, rigole, envol, douces paroles, cabrioles, cajole
Tout ce que j’aurais aimé faire avec toi…

Ton Papa va se faire tatouer ton doux prénom
Quelle preuve d’amour incontestable
Une empreinte indélébile
Comme ma cicatrice qui me rappelera toujours à toi
En espérant que celle de nos cœurs se refermera un jour

J’espère que Serge, Bob, Daniel, Martin, Jean, Louis et d’autres grands hommes,
S’occupent bien de toi et te réchauffent
Car il fait si froid, ici bas

 

Humeurs

Pas de compassion, juste de l’affection
Pas de tristesse, juste de la finesse
Pas d’éloignement, juste un peu de sentiments
Pas de tabou, pas de crainte à avoir
Juste un peu d’égard
Juste respecter que notre chagrin prenne du temps
Juste être là

 

Je pense à toi

Je pense à toi
Du matin au soir
Du soir au matin
Je me sens vide
Vidée
Il m’arrive encore de rêver que tout cela n’était jamais arrivé
et de t’imaginer dans mes bras

Parfois j’avance
Je mobilise autour de moi et tout autour de la planète
Pour t’honorer
Parfois je recule
Eseulée
Je pense à toi

 

Jour après jour

Les jours passent et j’y arrive pas
Jour après jour je pense à toi
Donne moi ta force
Montre moi le chemin
Aide-moi s’il te plaît

Dans les premiers instants tout le monde était présent
Et on se sent si seul à présent

Ces jours-ci ça ne va pas
Le contrecoup, je ne sais pas
Heureusement on est unis tous les trois

Aujourd’hui je suis allée mettre des pensées blanches et bleues pour toi…

 

Jour de printemps

Aujourd’hui jour du printemps
Jour où tu aurais du éclore
Telle une primevère ou une jonquille
Aujourd’hui, je suis à la montagne
C’est indécent n’est-ce-pas ?
C’est peut-être parce que j’ai envie d’essayer de toucher les étoiles, ton étoile
et ainsi me rapprocher de toi

Les autres s’amusent,
C’est normal, la vie continue
Mais moi, j’ai mal et je te pleure
Personne ne voit que je suis triste
Parce que j’arrive à faire semblant
Mais j’ai mal, comme j’ai mal

Aujourd’hui, je voudrais que tu imagines
Imagine le soleil
Imagine les fleurs
Imagine le ciel bleu
Imagine la neige
Imagine le sourire de ton frère
Imagine mon cœur qui bat pour toi
Imagine la vie

 

Mon brin de bonheur

Itinérance, errance
Ne pas se perdre

Le 1er mai est un jour de lutte
Mais le chemin est encore semé d’embûche
Pourtant à chaque pas, à chaque respiration
J’avance

Blanc est le muguet
Blanc comme ta pureté
Cette année, comme toi, il n’a pas fleuri
Cette année, comme toi, la clochette ne s’est pas épanouie

Mais tu resteras toujours ma fleur à moi
Une fleur éphémère mais une belle fleur
J’aurai toujours ton doux souvenir dans mon cœur

Titinnnabule ma clochette
Scintille ma clochette

 

Mon mois d’emoi sans toi, cet ete

Moi, filant cap à l’ouest
Moi, envahie d’émotions sur la route des vacances
Moi, appréhendant ces vacances
Moi, choquée par tant d’insensibilité et d’indifférence
Moi, t’ imaginant à chaque instant des ces vacances
Moi, le regard fixé vers l’océan
Moi, le regard fixé vers le ciel
Moi, sur cette plage, ta plage
Moi, me revoyant un an en arrière, épanouie
Moi, en colère
Moi, emplie de tristesse
Moi, toi, nous

 

Pourquoi ?

Pourquoi nous ?
Pourquoi ça nous arrive à nous ?
Pourquoi on a pas entendu tes appels au secours ?
Pourquoi on a pas insisté ?
Pourquoi on nous a dit non ?
Pourquoi ça n’a alarmé personne ?
Pourquoi on a rien vu venir ?
Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

Pourquoi tant de machines, tant de technologies, tant de scientifiques et d’experts ?
Pourquoi la vie est si injuste ?
Pourquoi la vie peut-être si cruelle et parfois si belle ?

Pourquoi je ne vais pas t’entendre pleurer, gazouiller ou rire ?
Pourquoi je ne vais pas t’allaiter, te porter, te materner ?
Pourquoi je ne vais pas te voir jouer, sauter, courir ou grandir ?
Pourquoi toutes ces questions ?
Pourquoi je vais me battre ?
Pour toi mon fils

 

Un mois

Cela fait un mois,
un mois déjà et pourtant un long mois
Il neige

Cela devait être le plus beau jour de ma vie,
Tu devais en fait, arrivé ces jours-ci
Il neige
Blancheur immaculée, comme pour me rappeler ta douceur et ton bel habit blanc mon ange

Hier, j’ai rangé tes affaires
Pour tourner la page
Comme si c’était possible…
Il neige
De lourds flocons tombent comme des larmes sur ma joue

Ce week-end Jules a posé des questions
Au moment où on s’y attend le moins
Il est formidable, il a dit qu’il était là pour nous aider
Il neige
Alors on a fait un bonhomme de neige et une bataille de boules avec Jules
Pour que la vie reprenne le dessus

Tristes anniversaires aujourd’hui
Fukushima et1ère victime de Merah
Alors je me dis que finalement tu échappes à la cruauté et à la bêtise humaine
Il neige et loin de toi j’ai froid

 

Une journee à la mer

Le ressac des vagues
La quiétude de la mer
Une falaise de craie
Un galet, deux galets, trois galets
Des blancs, des gris, des bleutés, des rosés
Des mouettes volent et rient
Au fond le bruit des enfants
Jules s’éclabousse
Nos empreintes de pieds sur le sable
Le bruit de nos pas sur les galets
Au loin un voilier semble toucher l’horizon
Un ciel bleu, sans nuages, ou presque
Qu’est ce qui pourrait bien venir perturber tout cela ?
Ton absence

 

Vole Papillon, vole

Vole
Papillon vole
Mon épaule tu survoles

Danse
Libellule danse
Mon cœur tu panses

Souris
Alouette souris
Mon visage tu adoucis

Virevolte
Coccinelle virevolte
Mon message tu colportes

Passe
Hirondelle passe
Mon corps tu enlaces

Chuchotte
Mésange chuchotte
Mon âme tu dorlottes

Sautille
Sauterelle sautille
Ma joue tu titilles

Vole
Papillon vole
Mon cœur tu cajoles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *